Hommage à Jean-Pierre Chèvre, 14 ans dans la fonction de Principal

 

Depuis son entrée en 1996, Jean-Pierre Chèvre a marqué son parcours dans le Club des 7-7 du sceau de l’amitié et de la bonne chair, très certainement grâce à son grand intérêt pour les arts de la table et des valeurs authentiques mais peut-être aussi parce que le 7 est son chiffre fétiche.

Entré dans ce collège gastronomique comme on entre en religion, un vœu pieu s’il en est, un sacerdoce qui prit une forme concrète en 2003 lorsqu’il fut nommé Principal d’abord pour assurer un intérim et ensuite, pour confirmer une fonction qu’il portera haut et fort mais aussi qui le portera loin dans son envie d’apprendre et d’échanger.

Durant toutes ces années, dans un environnement sérieux mais sans se prendre au sérieux, il aura arpenté la Suisse à la recherche de la table parfaite, de la meilleure harmonie dans l’assiette, de la maitrise dans la cuisson, du nectar le plus divin et du service le plus discrètement efficace.

Aujourd’hui, dans un acte de réflexion et de courage, il a décidé de transmettre le sceptre, plutôt les couverts. Dans ce passage, il doit affronter les remarques de ceux qui le connaissent bien et le fréquentent depuis tant d’années. Vous lui avez tous témoigné votre reconnaissance à travers des messages qui l’ont beaucoup touché, comme par exemple :

La ténacité à maintenir le Club malgré tous les aléas, puis à le renforcer. Jean-Pierre restera une cheville ouvrière pour son successeur et le Conseil. Sa connaissance « infinie » des meilleures tables de Suisse.

Saluer son engagement et la chance qui m’a été donnée de connaître de magnifiques endroits peuplés d’épicuriens de la gastronomie mais aussi de l’amitié et du partage.

Il incarnait parfaitement la fonction avec engagement, classe et une réelle empathie.Respect !

Découvertes grâce à lui, de ses traits d'esprit et de son bel humour !

Content de pouvoir continuer à le côtoyer et à partager des beaux moments d'amitiés.

La qualité de son travail, de sa camaraderie et de la renommée qu’il a donné à notre Club

Son amitié chaleureuse.

Bien que ces mots aient la saveur d’un hommage, ils ne sont que le couronnement d’un parcours exceptionnel d’un homme exceptionnel que nous nous réjouissons de continuer à avoir, et à voir, à nos côtés, à table, un verre à la main ou une fourchette à la bouche. Comme on dit : pas de quartier !!!

Dans L’Avare, Molière écrivait : il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger…. Il a su concilier les 2 choses avec humour et élégance.

Le Surgé

 

Madame et Monsieur Benoît Violier félicité par le Principal.

 

 

© Club des 7-7. Dernière mise à jour le 22.02.2017 . Webmaster